SLO

(Société Limousine d'Odonatologie)

Connaître et protéger les libellules en Limousin

Liste Rouge des Odonates du Limousin

La Société Limousine d’Odonatologie, depuis sa création en 1993, travaille dans l’objectif de mieux connaître les Libellules de la région Limousin et de protéger ces insectes ainsi que leur milieux de développement. Après la parution de l’Atlas des Libellules du Limousin en 2003, l’association a voulu porter à connaissance le statut des Odonates de la Région.


Pression de prospéction

Etat des connaissances

10 années de prospection ont permis à l’association de récolter 17000 données représentant près de 2900 inventaires. Plus de 90 % des mailles découpant la région ont été prospectées, ainsi que les ¾ des communes. 64 espèces de libellules ont été recensées sur cette période. Au début du siècle, des inventaires réalisés par René MARTIN dressaient un bilan des espèces présentes dans le département de la Haute-Vienne : certaines n’ont pas été retrouvées par la suite, d’autres ont vraisemblablement régressé.


Méthodologie

La SLO s’est basée sur les critères de l’UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature) : ils ont pour but de classer les espèces qui risquent de s’éteindre à l’échelle mondiale. Ce classement est réalisé par catégories et chacune d’elles est caractérisée par 5 critères possibles. Il suffit que la situation de l’espèce corresponde à l’un de ces critères pour qu’elle rentre dans la catégorie concernée. Le classement des espèces repose dans notre cas majoritairement sur le critère B : répartition des espèces et état des milieux de reproduction.



Répartition de Lestes virens en Limousin

Exemple de Résultats


Lestes virens (Charpentier, 1825)
Catégorie de menace : En danger critique d’extinction (CR)

Le Leste verdoyant est une espèce actuellement très rare en Limousin. Les localités sont isolées, les populations souvent faibles. Cette espèce était notée par Martin au début du siècle comme “répandue à profusion”, ce qui semble montrer qu’elle a fortement régressé depuis. Elle fréquente en Limousin les étangs riches en végétation, qui ont aussi fortement régressé.